A chaque élection d’université, l’UNEF refait le même coup. Apparaître. L’UNEF disparait une fois les élections passées.  On en entendra parler au sein de la Faculté de Droit lors de la rentrée, quand ils cherchent à collecter des noms, des numéros de téléphone et des mails de nouveaux étudiants et puis plus rien, jusqu’au moment des élections. Jamais présent de l’année, l’UNEF ne s’occupe pas non plus des problèmes locaux. Non, cette organisation préfère les causes nationales. Seulement, les causes nationales qu’elle défend, bah, il y a de quoi dire dessus. Beaucoup.

Cette année, l’UNEF fait campagne sur le thème des rattrapages et leur éventuelle suppression. C’est bizarre parce que la suppression des rattrapages a été annoncé par le gouvernement au mois de janvier concernant… le baccalauréat. Pas l’université. Nous n’avons retrouvé aucune trace dans la presse d’une annonce gouvernementale sur la possible suppression des rattrapages au sein de l’université. Est-ce là une manoeuvre électorale parce que l’UNEF a mauvaise presse ces derniers temps? On vous laisse lire la suite pour en décider.

Il y a aussi une autre cause nationale que l’UNEF défend et qui nous fait légèrement sourire parce que l’UNEF est responsable de sa disparition. C’est le régime de sécurité sociale étudiante. C’est prévu, ça va être supprimé. Mais pourquoi? A cause des erreurs de gestion au sein de la LMDE (La Mutuelle des Etudiants). Qui gérait la LMDE? Des élus issus de l’UNEF en grande majorité. Des montants mirobolants pour les administrateurs et la communication, et un traitement des étudiants déplorable en terme de santé (des étudiants ne recevaient pas leur carte vitale, des remboursements très tardifs, voire pas du tout…). La LMDE, c’était la MNEF avant. Et la MNEF a été dissous pour des affaires d’emplois fictifs. Tout cela a été traité dans les infos de 2013 à 2015. On vous met des liens d’articles si vous avez le temps de lire :

https://www.challenges.fr/economie/la-verite-sur-la-faillite-d-une-mutuelle-etudiante_106961

https://humanite.fr/scandale-la-lmde-vers-une-remise-en-cause-de-la-securite-sociale-etudiante

https://www.nouvelobs.com/societe/20130718.OBS0129/la-mutuelle-des-etudiants-retour-sur-une-histoire-houleuse.html

https://www.20minutes.fr/societe/1540491-20150213-reportage-france-2-mutuelles-etudiantes-cree-polemique

Et le dernier scandale en date qui touche l’UNEF, révélé en novembre 2017 dans la presse (oui, c’est pas loin), ce sont des faits d’agressions sexuelles au sein de l’organisation. Ce ne sont pas des faits isolés de militants, non, non, c’était un système qui s’appelle la « castorisation ». Un peu problématique pour une organisation qui fait du combat féministe. Si vous voulez en savoir plus:

https://www.nouvelobs.com/societe/20171117.OBS7481/castorisation-a-l-unef-et-au-mjs-une-blague-sur-un-systeme-qui-n-a-rien-de-drole.html

http://www.huffingtonpost.fr/2017/11/18/unef-des-femmes-denoncent-des-faits-de-harcelement-et-agressions-sexuelles-au-sein-du-syndicat-etudiant_a_23281501/

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/harcelement/harcelement-pressions-sexisme-d-anciennes-membres-de-l-unef-temoignent-5384963

Il y aurait encore beaucoup à dire comme le fait que cette organisation construise les carrières politiques de ses plus fervents militants mais bon, c’est déjà suffisant pour vous faire une idée. On ne va pas en rajouter.

Soutenir l’UNEF, c’est soutenir un peu tout ça. Les étudiants méritent mieux, non?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.